Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de Grandeur Nature

Exposition 2009 : Le bois d'Armand

 

 

 

"La mer s'est retirée et dans le bois, entre les oublis du geai et le travail de l'homme, il y a le grès, le fer, l'arbre à pain, le pommier, la vigne et des désirs d'artistes."

Monique BURG   


Page en cours de réalisation. En attendant qu'elle soit au au point, le lien avec le blog de 2009 : ICI.

 


Les artistes présents en 2009 :


Côme GAUDIN, Liris POMIER, Christophe NEVEU, Marie-Claire ROUSSARIE, Frédérique LAFFORGUE, Martine ORMAECHEA, Philippe DEMEILLIER, Cédric GREEN, Marco DI METAL, Céline GAILLEDREAU, Michel POURTIER, Suzanne WILKS, Cathy MOSSIERE, Anne SAINT SEVER, Sylvie WEBER, Sylvie GABOULAUD, Anne-Gaëlle BURBAN, Jean-Yves LE DORLOT, Jean-Louis JEGARD, Eric CORDIER, Arnaud PAUTHIER, Marie-Noëlle VISCHI, Michelle COMBEAU, Patrick MOUVEROUX, Jean-Marc POMIER, Jocelyne DUNN, l'association "Pourquoi pas ?" et Maison d'enfant de Bione




Jocelyn DUNN

 

<<Profusion>>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-00a.jpg

 

expo-Grandeur-Nature-2009-00b.jpg

 

 


 


 

Michelle COMBEAU et Patrick MOUVEROUX

 

expo-Grandeur-Nature-2009-01a.jpg

 

... Parce que dans un fruit, y'a une graine... et dans la graine, un nouvel arbre... qui à son tour donnera des fruits ! La fin d'une chose n'est que le début d'une autre.

 

expo-Grandeur-Nature-2009-01b.jpg

 


 


 

 

 Marco diMETAL et Céline GAILLEDREAU

 

<<Ovophore>>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-02.jpg

 

 


 


 

Anne SAINT-SEVER

 

<<La terre enrubannée>>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-03a.jpegexpo-Grandeur-Nature-2009-03b.jpgexpo-Grandeur-nature-2009-03c.jpeg

 

 


 


   

 

Michel POURTIER

 

expo-Grandeur-Nature-2009-04a.jpg

 

Un parcours, des coups de coeur :
Les arbres, étonnants
Couchés, penchés ou droits...
L'horizontale, l'oblique, la verticale
Le nombre

Dans une clairière comme installée :
Surligner les pointes dressées
dresser des fûts
pour installation
"Mémoires Immobiles collées"

Un tronc et ses loupes
Appelait les figures !
Le deuxième
S'imposait comme support
au "Vertige"

Le dessin revisite les "écorcés".

 

expo-Grandeur-Nature-2009-04b.jpg

 

 

 


 


 

 

Philippe DEMEILLIER

 

<< Banachorètes en rut >>

 

Ils ont la forme d’une banane, la couleur d’une banane, le goût d’une banane ; ce ne sont pas des bananes.

expo-Grandeur-Nature-2009-05a.jpeg

Les bananes vivant en régime communautaire (comme des moines) sont des cénobites et se partagent leur pitance.

Les banachorètes véritables loups solitaires vivent à l'écart de la société en ermites. Totalement sauvages, égocentristes, libéralistes, les banachorètes s’accaparent par tous les moyens leurs moyens d'existence : sels minéraux, gibiers, nectars, ce qui explique leur taille bien plus imposante.

Passant, toi qui a la chance d’assister à leur accouplement, passe ton chemin discrètement, respecte la légitime intimité d’individus si farouches.

 

<< Tartiniers transgéniques mutants >>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-05b.jpgexpo-Grandeur-Nature-2009-05d.jpgexpo-Grandeur-Nature-2009-05c.jpg

 

 


« OGM un patrimoine qui batit la vie ».

Rendons tout d’abord hommage à M. ARMAND qui a eut le courage de céder une parcelle de son bois à cette culture expérimentale en dépit des pressions de cliques obscurantistes de l’antiscience néendertalienne et terroriste.

Dans un souci constant de lutter pour la fin dans le monde, notre bureau d’études a la joie de présenter pour la première fois en Périgord vert les fruits de ses recherches acharnées.

C’est en toute transparence que vous pourrez admirer une merveilleuse tartine de NUTELLA parfaitement saine qui voisine une tartine JAMBON-BEURRE. Rien n’est caché, comme nos difficultés très passagères de maintien du jambon contre le beurre : l’adjonction de petites mains crochues et la plantation de cornichon. Cette ombre de vapeur de léger problème sera définitivement résolue par la très prochaine création d’un beurre révolutionnaire antidérapant.

 

Flash de dernière minute : vendredi 17 Juillet à 7h : Nous avons la joie de vous annoncer la naissance d’une tartine de camembert toute mignonne qui ce matin a déclose dans sa robe de crème au soleil, allez y voir !

La NATURE Souveraine Créatrice accepte en son sein même un challenge innovateur ; un tartinier ayant fécondé son voisin.

 

Vive le progrès, vive la République, vive la SCIENCE !



<< Vous êtes ici >> et << Vous étiez là >>


expo-Grandeur-Nature-2009-05e.jpeg

Le panneau "Vous êtes ici" a 2 fonctions :

La première : Vous rappeler que vous êtes vivant maintenant (profitez-en).

La seconde : Un secours pour toutes les personnes qui se sentent perdues mentalement et spatialement. En effet quelque soit l’endroit où vous vous trouvez dans le bois, il vous suffit de rejoindre immédiatement ce panneau pour savoir où vous êtes, c’est-à-dire ici.

Ce panneau "Vous étiez là" a 2 fonctions :

La première : Vous rappeler que vous êtes mortel (profitez-en).

La seconde : Vous rappeler la différence entre ici et là : ici c’est là si vous parlez, là c’est pareil si… Bon, consultez.

 

 


 


 

 

Cédric GREEN

 

<< Tennisier >>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-06a.jpg

 

Fruitier artificiel qui symbolise une nouvelle vie dans le bois touché par la tempête.

<< Galvano-épouvantail >>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-06b.jpg

 

Homme composé d'anciennes plaques de zinc gravées électrolytiquement.

 

 

 


 


    

 

 

Christophe NEVEU

 

Une singulière mise à jour  près de Nontron

S’agirait-il d’un site archéologique majeur ?

 

expo Grandeur Nature 2009 07aQue peut-on dire de leur origine ? C'est en nettoyant une partie du bois d'Armand au lieu-dit Eyport, sur la commune de Saint Front sur Nizonne, près de Nontron, que l'association Grandeur Nature a fait cet hiver l'expérience de ce qui est peut-être devenu un des sites majeurs de l'été périgourdin… Les travaux initiés par cette association avaient alors pour objectif principal de permettre l'accès à une promenade en forêt, en vue de présenter son exposition 2009. Mais ces travaux de déblaiement ont été interrompus pendant plusieurs semaines. Des vestiges de ce qui pouvait alors ressembler à une sorte de cromlech avaient fait leur apparition au bout de quelques heures de débroussaillage… Un périmètre fut délimité afin de protéger cette découverte inédite contre d'éventuels pillages et de permettre l'organisation de démarches préalables visant à expliquer la présence d'un semblable ouvrage jamais découvert dans notre région.




 

À l'issue de premiers travaux de recherche, une partie du site a été laissée en l'état pour montrer au public les impressions vécues au moment de la mise à jour. Une autre partie a été actualisée grâce à un minutieux travail de restitution. Cette mise à jour, finalement présentée dans le cadre de l'exposition annuelle de l'association Grandeur Nature permet d'appréhender la nature de l'ouvrage initial. Celui-ci reste entouré d'arbres qui pour certains ajoutent, par leur forme et leur âge, une réelle note de mystère, voire un soupçon de magie.

expo-Grandeur-Nature-2009-07b.jpg

Si l’invitation à la rêverie semble faire l’unanimité, les meilleurs spécialistes restent toutefois partagés sur plusieurs points de cette découverte qui sera à nouveau  exceptionnellement présentée au public sous la forme d'une visite guidée le dimanche 23 août à partir de midi. Une occasion à ne pas manquer pour profiter de l'événement et de son éclairage, même si l’association pense laisser le site accessible à la visite jusqu’à la fin août.

 

Plus de questions que de réponses...

 

L'étude du site nous renvoie ainsi à plus de questions que de réponses. L’homme du bois d’Armand, où se trouvent les ouvrages ressemblant à de petits cromlechs, nous témoigne en exclusivité des premiers commentaires relatifs à cette singulière mise à jour :

 

Pourquoi ces vestiges n'ont pas été trouvés plus tôt ?

"Je connaissais les vieux châtaigniers de ce bois depuis pas mal d'années. Mais quelle n'a pas été ma surprise lorsque les membres de l'association, engagés à débroussailler une partie du bois, sont venus me chercher tout excités. Les vieux châtaigniers, compagnons du siècle dernier, devenaient les hôtes de bien étranges vestiges. Si elle a en partie détruit ou détérioré les ouvrages initiaux, la croissance de ces arbres les a finalement conservés à l'abri de la dégradation du temps. Cette préservation a d'ailleurs facilité la mise à jour de ces cercles sans doute multiséculaires.

 

Que peut-on dire de leur origine ?

expo-Grandeur-Nature-2009-07c.jpg

 

La présence de ces curieux cercles se situe bien en amont de l'arrivée de ces arbres « modestement » centenaires qui leur accordent leur protection. Primitivement, le paysage environnant les cercles ressemblait d'ailleurs certainement à une sorte de lande, ou peut-être une steppe, probablement utilisée comme espace pastoral. Ce qui reste le plus étonnant, c'est que les cercles présents dans ce bois d'Eyport ne peuvent se classer dans aucun des courants culturels repérés et identifiés aujourd'hui en Dordogne. Il faut aller jusqu'en Béarn, ou au Pays Basque pour trouver de semblables ouvrages. Mais on estime que les cercles leur ressemblant y ont été élaborés à l'époque du bronze ou du fer. Ils seraient donc, en toute hypothèse, âgés de 2000 ou 3000 années...

 

A-t-on pu identifier leur fonction ?expo-Grandeur-Nature-2009-07d.jpg

Si quelques cendres ont été trouvées en leur centre, leur quantité n'est pas suffisante pour qu'ils aient eu pour seule fonction de contenir le feu. Les historiens qui se sont penchés sur leur mise à jour hésitent donc à leur attribuer une fonction précise. Observatoire astronomique, lieu funéraire ? Une seule affirmation : une réelle atmosphère poétique se dégage du site, dans une sorte d’invitation au silence... Les pierres d’ardoise, à peine sorties de terre, seraient issues de carrières finalement assez proches, comme celles de Travassac ou Allassac en Corrèze. Pour l'anecdote, il s’agirait de pierres provenant des mêmes carrières que celles qui ont servi voici peu à la restauration des toitures de l'abbaye du Mont Saint-Michel !

 

Comment ces pierres ont-elles été transportées ?

Une des nombreuses questions sur lesquelles les spécialistes restent encore très discrets... En tout état de cause, la présence de tels cercles dans ce bois, qui porte encore les stigmates de la terrible tempête de 1999, redonne à ces lieux une belle note de magie, comme s'ils s'étaient décidés à surgir pour ré-enchanter le coin !... Il n'est pas besoin de savoir lire dans les étoiles pour s'asseoir à leur côté et se laisser emporter par quelques rêves anciens…"

 

 

Christophe Neveu. Photographie, installations, (06 76 30 08 71). ecoute.s.il.pleut@voila.fr




 


 

 

Marie-Claire ROUSSARIE

 

<< Dévastée >>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-08a.jpg

 

expo-Grandeur-Nature-2009-08b.jpg

 

 

 


 


 

 

Sylvie WEBER

 

<< Que sont-ils ? >> 

expo Grandeur Nature 2009 09aexpo Grandeur Nature 2009 09b

 



 

http://www.pals.fr/sylvie-weber

 

 




 

 Jean-Yves LE DORLOT

 

<< Photos en suspens... >> 

 

expo-Grandeur-Nature-2009-10.jpeg


 


 

Anne-Gaëlle BURBAN

 

 Anamorphose intitulée << Copyright >> 

 

expo-Grandeur-Nature-2009-11a.jpg

 

 

Choisir pour agir

expo-Grandeur-Nature-2009-11b.jpgUne anamorphose est une déformation réversible d'une image à l'aide d'un système optique - tel un miroir courbe - ou un procédé mathématique. L'anamorphose désigne également la déformation de l'image d'un film ou d'une émission de télévision à l'aide d'un système optique ou électronique afin de l'adapter à un écran informatique ou de télévision (Format large anamorphosé, 4/3 ou 16/9).

Certains artistes comme F.Varini, G. Rousse ont produit des oeuvres par ce procédé et ainsi créé des images déformées qui se recomposent à un point de vue préétabli et privilégié.
Historiquement, l'anamorphose est l'une des applications des travaux de Piero della Francesca sur la perspective. En effet, c'est la rationalisation de la vision qui a conduit à systématiser les techniques de projection, dont les anamorphoses sont l'un des résultats. Cet « art de la perspective secrète » dont parle Dürer connaît des applications multiples, aussi bien dans le domaine de l'architecture et du trompe-l'oeil que dans des utilisations utilitaires. Son premier théoricien fut Jean-Louis Vaulezard.

 

expo-Grandeur-Nature-2009-11c.jpgexpo-Grandeur-Nature-2009-11d.jpgMise au point : projeter pour voir, parler pour dessiner, scotcher pour relier.

 

Réserver pour peindre, découvrir pour voir. >

expo-Grandeur-Nature-2009-11e.jpg

« Quand on fait quelque chose, il s’agit d’en sortir et d’y rester. » Gilles Deleuze.

 expo-Grandeur-Nature-2009-11f.jpg

- le positionnement à l'angle du toit, comme un triangle encerclé
- la poursuite d'une démarche autour du statut des lettres qui deviennent des signes reconnaissables (REC, copyright...)
- le questionnement induit sur la propriété intellectuelle réappuyé par la proximité formelle avec Varini par ex
- le grand format et l'altitude de l'intervention
- la concentration dans cette pièce d’une pratique picturale et d’une recherche générale autour du sens
- le cadrage des photos: l’artiste et/ou la pièce en ligne de mire ?



Anamorphose réalisée dans le cadre de l’exposition collective organisée par l’association « Grandeur nature » édition 2009

Merci à Julien Borie, à Jean-Marc Pomier et à Armand pour leur précieuse collaboration. 

 

 

 


 


 

Suzanne WILKS

 

<< La danse des épouvantails >>


expo-Grandeur-Nature-2009-12.jpg 

 

 

 


 


 

Sylvie GABOULAUD

 

<< La foule >>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-13a.jpg

expo-Grandeur-Nature-2009-13b.jpeg

"Un travail qui unit l'abstraction picturale et photographique, l'hyperréalisme d'installations éphémères et toujours une recherche continue du devenir dans le périssable à travers la matière organique et inorganique, le temps, l'espace, l'ombre et la lumière."

expo-Grandeur-Nature-2009-13c-.jpeg

 

 

<< La tortue >>

expo-Grandeur-Nature-2009-13d.jpg

 

 

 


 


 

Arnaud PAUTHIER

 

"Sous cette sorte de lézard caméléon, représentant la biodiversité, se trouve un homme qui n'apparaitra que quand le temps aura fait son oeuvre...
La dégradation de l'argile (la terre) fera disparaitre cette forme animale pour laisser apparaitre l'homme et son omniprésence."

 

expo-Grandeur-nature-2009-14a.jpeg

 

"Cette création se veut être l'illustration d'une phrase de René Char, chère à Pierre Rapeau (mon inspirateur) : "Des yeux fous dans la forêt cherchent en pleurant la tête habitable"..."

expo Grandeur Nature 2009 14b

 

 

 


 


 

Liris POMIER

 

<< Germes >>

expo-grandeur-Nature-2009-15a.jpeg

expo-Grandeur-Nature-2009-15b.jpg

 


 


 

Côme GAUDIN

 

<< Équilibre >>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-16.jpeg

 

 


 


 

Frédérique LAFFORGUE

 

<< Liens >>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-17.jpeg

 

 


 


 

Association "POURQUOI PAS ?"

 

expo-Grandeur-Nature-2009-18a.jpg

 


"Le doute n'était plus permis. Moi aussi je l'avais attrapé. Sans m'en apercevoir. Les symptômes étaient là depuis quelques temps, discrets. Je pressentais l'inéluctable, mais refusais l'évidence. Je faisait semblant. Surtout ne rien préciser. Hélas, cette fois-ci pas d'erreur, je ne pouvais plus me voiler la face. Et maintenent, je le voyais bien, c'était là devant moi..."
Olivier Maurice
expo Grandeur Nature 2009 18b
expo-Grandeur-Nature-2009-18c.jpeg
Toilettes à litière biomaitrisée

 


 


 

Mary-Noëlle VISCHI

 


expo-Grandeur-Nature-2009-19a.jpg


expo-Grandeur-Nature-2009-19b.jpgArbre

 
Capteur de lumière
Lien
Elan
Tension
Entre ciel et terre

Ecoute l'arbre en toi.
Tu es fait comme lui.
De le force de son tronc
Puissant et de la fragilité
De ses branches.
De l'opacité de son bois
Et de la transparence
De ses feuilles.

Comme lui,
Racines enfoncées
Dans la terre,
Cherche la lumière.

 

expo-Grandeur-Nature-2009-19c.jpg

 


 


 

Martine ORMAECHEA

 

expo-Grandeur-Nature-2009-20.jpeg

Racine provenant d'un pays chaud, symbole du réchauffement climatique.

 

 


 


 

Jean-Louis JEGARD 

 

<< Lévitation >>

 

expo Grandeur Nature 2009 21

 

 

 


 


 

Éric CORDIER

 

expo Grandeur Nature 2009 22

 

 


 


 

Cathy MOSSIÈRE

 

<< D'argile et de brin d'herbe >>

 

expo Grandeur Nature 2009 23

 

A partir de fougères, herbes, branches, terre, sable, graminées, glanés sur place, et d'argile, j'ai réalisé un tapis en mélangeant toutes ces matières, dans lequel je n'ai pas oublié d'y semer quelques graines de fleurs, tournesols pour le jour et mirabilis pour la nuit, histoire de tenir compagnie au soleil et à la lune. Et aussi parce que, de n'importe quelle tempête, suivra toujours le beau temps du renouveau.

 

 


 


 

Jean-Marc POMIER

 

<< Pousse passe-partout >>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-24.jpeg

 

 


 


 

Maison d'Enfants de Bione

 

expo Grandeur Nature 2009 25

 

 


 


 

Armand AFFAGARD

 

<< Denis le chevreuil >>

 

expo-Grandeur-Nature-2009-26.jpeg

 



 


 

 

Inauguration - 8 juillet 2009

 

En journée...

 

expo-Grandeur-Nature-2009-27a-inauguration.jpeg

 

 

 

 

 

Intervention du conteur Jean-Claude JARRY,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'Eric BOURSY, et d'un groupe de l'atelier guitare de Nontron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

En soirée, pour aider au financement de l'exposition...

expo Grandeur Nature 2009 27b

expo-Grandeur-Nature-2009-27b.jpeg


 


 

La tombola...

 

expo-Grandeur-Nature-2009-28.jpeg    

 

et le pique-nique du 23 août...

 

expo Grandeur Nature 2009 29a

expo Grandeur Nature 2009 29b

 

 


 


 

 

Un peu d'étymologie...

 

L'événement avait lieu cette année-là sur la commune de St FRONT SUR NIZONNE, au lieu-dit Eyport.

 

Eyport... Vous avez dit Eyport ?

 

expo Grandeur Nature 2009 30a

 

EYPORT : peut-être composé de la préposition de l’ancien oc es (« vers ») ; cf. Esvaux : « vers la vallée » et du pré-latin *borna (« source », cours d’eau ») ; pré-indoeuropéen born (« trou »). D’où des toponymes comme BORD, BORN (Bertran de Born ; la commune de Blis-et-Born, canton de St Pierre de Chignac), des patronymes comme DEBORD, ou des mots occitans comme bòrna (« trou »), bornat(« ruche »), cabòrna (« creux dans un arbre », croisé avec caverna)…


Yves LAVALADE, à qui ces explications sont partiellement empruntées, relève le toponyme EYBORD  (ES BÒRN) en Haute-Vienne. Sauf erreur, EYPORT devrait donc s’écrire  ESPÒRN en occitan.



Recherches effectuées par Jean-Pierre REYDY

 

expo Grandeur Nature 2009 30b 

 


 


 

 

Et en bonus...

 

Quelques ajouts laissés sur l'exposition par les visiteurs :

 

expo Grandeur Nature 2009 31a interventions du public

 

 

L'arrivée de la première neige sur le bois d'Armand :

 

expo Grandeur nature 2009 31b Sous la neige

 


Les artistes présents en 2009 :


Côme GAUDIN, Liris POMIER, Christophe NEVEU, Marie-Claire ROUSSARIE, Frédérique LAFFORGUE, Martine ORMAECHEA, Philippe DEMEILLIER, Cédric GREEN, Marco DI METAL, Céline GAILLEDREAU, Michel POURTIER, Suzanne WILKS, Cathy MOSSIERE, Anne SAINT SEVER, Sylvie WEBER, Sylvie GABOULAUD, Anne-Gaëlle BURBAN, Jean-Yves LE DORLOT, Jean-Louis JEGARD, Eric CORDIER, Arnaud PAUTHIER, Marie-Noëlle VISCHI, Michelle COMBEAU, Patrick MOUVEROUX, Jean-Marc POMIER, Jocelyne DUNN, l'association "Pourquoi pas ?" et Maison d'enfant de Bione

Crédit photographique : Cécile AFFAGARD, Lucie DEMEILLIER, Bernard DUPUY, Sylvie GABOULAUD, Christine LABRUDE (Membre de la commission Communication du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin), Jean-Yves LE DORLOT, Hérine LOUSSOUARN, Pascal MECHINEAU (Membre de la commission Communication du PNR-PL)
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :